Les amis de Louis Guillaume



Version imprimableVersion imprimable

AGENDA (n° 178)

 
Dis encore ce que tu sais
Avec un peu plus de silence
Accumulé. Clame-le
A bouche fermée, afin
Que tous ceux qui le couvent
Comme toi te reconnaissent.
Tiens ta place dans ce chœur
Désert où le bruit fermente,
Attentif et seul. Ecoute :
L’hirondelle poursuit son ombre
Sur les toits à petits cris.
L’été ne sait pas encore
Le solstice près d’éclater.
Nul n’entend soupirer la neige
Sous le bâillon du soleil.
La ville a la gorge remplie
De pierres. L’odeur des foins
Est un arpège. Tends l’oreille.

© (in Agenda, troisième édition, L’arbre à paroles, 1996)

(précédentes éditions : Subervie, 1970 ; José Corti, 1988)